Conférence - « Suivi de la dispersion de la contamination radioactive dans les rivières de Fukushima »

Culture, sciences et société  Sciences et recherche 

10/01/22  14h00 10/01/22  15h30
 En visioconférence uniquement

Une conférence intitulée « Suivi de la dispersion de la contamination radioactive dans les rivières de Fukushima » vous est proposée le lundi 10 janvier 2022 à 14h en ligne, dans le cadre des Lundis de l'OHM de l'Observatoire Hommes-Milieux de Fessenheim.
Elle sera donnée par Olivier Evrard, chercheur au Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives, au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (Paris-Saclay).

Résumé de la conférence :
L’accident nucléaire de Fukushima, survenu en mars 2011, a généré l’émission de quantités importantes de radionucléides, dont une partie s’est déposée sur les sols situés au nord-ouest de la centrale à travers une surface de plusieurs milliers de km². Parmi ces radionucléides, on retrouve notamment une quantité importante de radiocésium dont les isotopes principaux, le Cs-134 et le Cs-137 présentent une demi-vie de 2 et 30 ans respectivement, ce qui le rend particulièrement rémanent dans l’environnement. Le radiocésium se fixe rapidement aux argiles des sols, et il peut donc être redistribué à travers les paysages et les rivières au gré des événement érosifs qui se produisent fréquemment dans la région, notamment après les typhons qui traversent la zone presque chaque année entre juillet et octobre. Différentes méthodes de traçage sédimentaire basées sur différentes propriétés des sols et des sédiments (couleur, concentrations en éléments géochimiques, teneur en radionucléides, ADN environnemental, teneur et composition de la matière organique, etc.) ont été développées afin de mettre en évidence les changements de sources apportant de la matière contaminée aux rivières. L’impact des travaux de décontamination sur la baisse des niveaux de radiocésium transitant dans les rivières drainant le panache radioactif a ainsi pu être mis en évidence. Les recherches en cours visent à développer/valider des modèles de transfert du radiocésium dans les paysages et à comprendre l’impact du retour des populations et de la remise en culture – un cas unique dans le monde à ce jour après un accident nucléaire – sur le devenir des radionucléides qui subsistent dans ces paysages du Nord-Est du Japon.

Inscrivez-vous sur ce lien pour recevoir le lien de connection à la visioconférence.
Pass sanitaire requis à l'entrée !

Établissement associé de l'Université de Strasbourg
Fondation Université de Strasbourg
Investissements d'Avenir
CNRS
Inserm Grand Est
HRS4R
Ligue européenne des universités de recherche (LERU)
EUCOR, Le Campus européen
Epicur